18 avril 2007

Les excuses de Jack Lang

Voici la lettre que j'ai reçue le 16 Avril 2007   
Elle est datée du 29 Mars 2007

                                                                                                            Paris,   le 29 mars 2007
                        
Cher   Monsieur,

                           Ainsi que je m'y étais engagé   dans mon courrier du 21 décembre 2005, je vous présente, très sincèrement,   mes excuses.  

L'atteinte à la présomption   d'innocence est une faute. Je crois avoir, tout au long de ma vie,   par mes actes et par mes écrits, résisté à cette dérive. Je déplore que la situation de   l'époque, et les conseils qui m'ont alors été prodigués, m'aient conduit à   prendre une position si contraire à ma conscience, à mes valeurs, à mes   engagements.

 

                          J'en   ressens une grande peine, pour vous-même et pour votre épouse.

 

Le Ministère de l'Education   s'engage à lui assurer une totale reconstitution de carrière. Je   mesure que ce rétablissement légitime dans ses droits ne vous dédommagera pas   des souffrances morales que vous avez dû subir.

 

Je suis à votre disposition si,   d'une manière ou d'une autre, je puis contribuer à faire réparer la faute qui   vous a si cruellement atteint.

     

                            Veuillez   croire, cher Monsieur. à 1'assurance de mes sentiments les meilleurs, 

 

                                                Jack Lang       

Le fichier en pdf   Jack_Lang_16_4_2007

Je suis triste de constater que les excuses interviennent plus de 5 ans ½ après la lettre qui bafoue totalement la présomption d’innocence et qui a largement contribué à notre malheur. 

Ce qui me rend encore plus triste c’est que cette lettre arrive depuis que mon épouse et moi avons été totalement blanchis par la justice ; car je me pose la question, la présomption d’innocence n’est elle pas valable pour tous et avant toute action de justice ; faut il être innocent pour bénéficier de la présomption d’innocence ? 

Ce n’est pas l’idée que je me faisais de cette loi. Pour moi tout le monde doit bénéficier de la présomption d’innocence et ensuite la justice doit rendre sa décision. 

Voici pourquoi je suis triste, je pensais avoir compris le sens de cette loi, mais les différentes lettres de Jack Lang me font penser qu’elle ne s’applique que dans certains cas, pour moi, il n’y a qu’une possibilité l’appliquer dans tous les cas. 

En conséquence je prends acte de cette lettre.


Posté par ALMATHE à 07:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Les excuses de Jack Lang

    "Je crois avoir, tout au long de ma vie, par mes actes et par mes écrits, résisté à cette dérive." : ben non, justement, pas "tout au long" de sa vie, malheureuesemnt pour M. et Mme Hodique qui, je le suppose, ne sont que moyennement enclins à plaindre J lang pour la peine qu'il écrit ressentir ...
    Langue de bois ? quelle expression affreuse ...

    Posté par Sigma28, 29 avril 2007 à 01:20 | | Répondre
  • "Je déplore que (...) les conseils qui m'ont alors été prodigués,(...)" : Ah ben c'est pas sa faute alors, on l'a mal conseillé. Nous voila rassurés.

    Posté par Sigma28, 29 avril 2007 à 01:28 | | Répondre
Nouveau commentaire